• Yann Cabello

Mon sac photo go to go

Mis à jour : 31 oct 2019

Photographe de reportage à Clermont-Ferrand, ma prestation ici.


Le reportage photo est une niche photographique où la plus grande des qualités est sans conteste la capacité d'adaptation : s'adapter à tout, vite et avec compétence. Lorsque l'on a des exigences de résultat doublées de contraintes toujours plus délirantes, pas de seconde chance. Le choix du matériel qui nous accompagne est donc déterminant. Aujourd'hui, je vous montre le contenu de mon sac photo.



Sac photo go to go

1D-X

Le premier du nom, increvable, fidèle et encore au dessus d'un 5DIV en tout point mesurable (excepté la pixellisation qui n'est pas une valeur ajoutée en reportage). Je renvoie ceux qui ont un doute à DxO Mark (cochez la case screen et non print). Le 1D-X est aussi connu comme un monstre de tonalité, il produit des clichés "life-like" comme aucun autre boitier Canon, excepté le 5D I / II. La course à la pixellisation s'est faite aux dépens de la tonalité.


EOS R

Le petit nouveau, que j'ai acquis dès sa sortie. Je vous renvoie à mon article "Test terrain : Canon EOS R".


2 batteries et 4-5 cartes (CF et SD) par boitier.

Charte EzyBalance Lastolite

Lorsque la lumière est stabilisée, une mesure spot rapide sur le gris 18 %, voilà qui règle la question de l'exposition. Une balance des blancs personnalisée grâce à la face blanche (un gris 18 % N'EST PAS destiné à faire la balance des blancs) et voici un flux jpg qui tient la route pour la publication d'actualité.

Squadra TrueColors

Lorsque j'ai besoin de plus de précision en matière de restitution des couleurs, sans pour autant faire de la reproduction d'objets d'art, j'utilise cette petite charte dont les valeurs Lab sont notées au verso. Sous Camera Raw (en sélectionnant l'espace Lab) ou Photoshop, cette micro charte est un outil efficace.

Flash et reportage

Un speedlite Canon 430 EX II tout aussi increvable que le 1D-X, il a tout fait, il a tout pris : les chocs dans les grottes, la bière en concert. Associé à un Rogue FlashBender small, j'obtiens une qualité de lumière satisfaisante. J'utilise des piles eneloop Pro, les plus fiables et durables que j'ai testées.



Passons aux objectifs : Les focales fixes


17 mm TS-E Canon Série L

Un Tilt-Shift. J'ignore comment je faisais sans cet objectif auparavant pour tout ce qui est architecture, photo immobilière, locaux commerciaux pour les entreprises. Surement moins bien.


28 mm f/1.8 Canon

Ce n'est pas compliqué, lorsque je ne peux pas me tenir à 3 m de mon sujet, je déteste les UGA (ultra grand angle) en reportage ; les déformations sont certes admises dans le contexte du reportage mais pour ma part, elles m'agressent la rétine. Lorsque l'on s'efforce de témoigner d'une réalité, ce n'est pas pour tout déformer. Je m'arrête donc au 30 mm environ. J'ai acquis il y a peu ce petit objectif méconnu, en occasion. J'en suis tout simplement ravi : AF rapide, bon micro contraste, bonnes couleurs... On ne peut clairement pas en dire autant des optiques modernes ; certes elles sont ultra corrigées, nettes du pixel du centre à celui du bord mais pour un rendu plus fade et plat que des optiques plus anciennes (et bien moins chères). La netteté à tout prix. Prochainement, je ferai un article sur ce point car une fois que l'œil a vu la différence, on a bien du mal a préférer les optiques récentes : netteté ou "life-like" ? Pour ma part, j'ai choisi sans hésitation.


50 mm f/1.2 Canon Série L

Le bijou Canon ! Ceux qui ne jurent que par la netteté et massacrent les propriétés natives de leur objectif en post-traitement ne comprendront pas les raisons de mon assertion. Avec le 135 mm f/2, ce sont les 2 meilleures optiques Canon à mon sens.


85 mm f/1.8 Canon

Toujours par rapport aux mêmes considérations "life-like", ce 85 mm a un rapport qualité prix absolument exceptionnel. Le 85 mm L ne vaut pas la dépense à mon sens, par rapport à ce que j'attends d'un objectif.


100 mm f/2.8 Macro Canon

Je l'utilise pour du packshot, ou du détail en reportage, donc globalement dans d'excellentes conditions de lumière, la stabilisation du L ne présente aucun intérêt et à partir de f/4 il est bien difficile de faire la différence entre les 2 versions...



Les zooms :


24-70 mm f/2.8 II Canon Série L | 70-200 mm f/2.8 II Canon Série L

Je les utilise vraiment lorsque je n'ai pas le choix ; contraint à l'immobilité ou restreint dans une zone d'accréditation par exemple. Bien que les zooms Canon soient monstrueux, ils n'ont pas la qualité des focales fixes évidemment et n'étagent pas les plans comme le font les focale fixes, à l'inverse, ils aplatissent tout. C'est comme tout, une fois que votre œil a vu la différence...


#Canon #matérielphoto #sacphoto #photographiedeconcert #photographielive #reportagephoto #photographeClermontFerrand #YannCabellophotographe